Une barque à la dérive et deux marins mahorais secourus par le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS)

 
 
Une barque à la dérive et deux marins mahorais secourus par le CROSS

Le CROSS Réunion rappelle, quelle que soit la zone de navigation, qu’il est nécessaire de vérifier les conditions météorologiques avant de prendre la mer et d’être équipé d’une radio VHF et d’un GPS permettant de contacter rapidement les secours (CROSS) et d’indiquer facilement les coordonnées de la détresse.

Une barque de plaisance mahoraise partie en pêche au large de Petite Terre est victime d’une panne de moteur a fait l’objet d’un important dispositif de recherche en mer depuis mercredi.

Une opération de recherche a été menée par l’organisation des secours maritimes (SECMARSecours maritimes ), l’Unité Territoriale de la Direction Mer Sud Océan Indien (UTDMSOI) de Mayotte, l’hélicoptère de la section de Gendarmerie de Mayotte, la vedette côtière de surveillance maritime « L’Odet» ainsi que deux navires de pêche.

Le CROSS Réunion a demandé après accord des autorités maritimes malgaches, à 6 navires de commerce en transit dans cette partie du canal du Mozambique, de se dérouter vers la zone de recherche, estimée le 11 janvier à plus de 60 milles nautiques (110 Km) de Mayotte.

Dans le courant de l’après-midi du 11 janvier, l’un des navires déroutés, le cargo « ASTAL » battant pavillon des îles Niue (Pays insulaire du Pacifique Sud) prévient le CROSS Réunion de la présence d’une barque à la dérive avec deux personnes à bord. Rapidement identifié comme les marins recherchés et ne soufrant d’aucun problème médical particulier, il est proposé au cargo de les prendre en charge et de se dérouter au plus près des côtes mahoraises.

> (CP - marins secourus par le CROSS) - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,16 Mb

Le cargo et ses nouveaux passagers sont attendus le 11 janvier vers 23h00 (heure de Mayotte). Les rescapés, sains et saufs, seront pris en charge par la vedette de la brigade nautique de la gendarmerie à proximité de la passe de Bandrélé (Sud-Est de Mayotte) pour les ramener à terre.

Le CROSS Réunion rappelle, quelle que soit la zone de navigation, qu’il est nécessaire de vérifier les conditions météorologiques avant de prendre la mer et d’être équipé d’une radio VHF et d’un GPS permettant de contacter rapidement les secours (CROSS) et d’indiquer facilement les coordonnées de la détresse.

 
 

A lire également :