Communiqués de presse publiés en 2015

Aqua-Mater : l’État ne peut donner suite à la demande d’autorisation d’une installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE)

 
 

Le secteur de l’aquaculture est une des priorités pour le développement de l’île et l’État s’est engagé à accompagner étroitement les professionnels dans leurs projets de développement économique, comme le rappelle le document « Mayotte 2025 » signé par le 1er Ministre, Manuel Valls, le 13 juin dernier.La structuration de la filière aquacole demande une exigence réglementaire particulière et le respect d’un certain nombre de critères qui ne peuvent être approximatifs au regard du fort potentiel de cette filière d’avenir.Une demande d’autorisation d’une installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE) en aquaculture marine près de l’îlot Mtsangamboua a été déposée en 2013 par la société Aqua-Mater.Les éléments techniques reçus par les services de l’État restent, à ce jour, insuffisants ou incomplets malgré les nombreuses demandes formulées. L’État se voit donc dans l’obligation de se dessaisir du dossier par un arrêté préfectoral publié ce vendredi 19 juin 2015.Au cas où la société Aqua-Mater déciderait de déposer une nouvelle demande au titre de l’ICPE, un travail partenarial devra nécessairement être entrepris en amont entre les services de l’État et le porteur. Le dossier sera instruit avec tout l’intérêt et l’attention nécessaires que requiert un tel projet en réponse aux enjeux de l’aquaculture pour le territoire.

> CP AQUAMATER_v3 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,17 Mb